Vous êtes ici :

ESTI-LEVY

esti levy copie

Née en 1944 à Sofia de nationalité franco-israélienne.

Parcours
A effectué ses études à l'université de Haïfa en Israël puis à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris à l'atelier Yankel et Segui. Elle participe à différents salons. Plusieurs de ses oeuvres ont été acquises par des collections privées ou publiques.
« Loin de tout réalisme, je recherche dans les tableaux à créer un merveilleux subjectif, un sens particulier du récit, du réel, qui s'exprime par les couleurs, les formes, l'esquisse de figures. En renouvelant ces formes et ces teintes, je cherche surtout à transmettre l'optimisme et la joie de vivre, à travers des harmonies en constantes variations ». Esti Lévy, 2005

"...... Elle ne représente pas le monde tel qu'il est mais le recrée par la peinture. Pas d'image, ni d'idée préconçues avant d'aborder la toile, qui commence à s'organiser de façon abstraite, au gré du geste, au plus près de l'intuition immédiate. Puis apparaissent des personnages, des paysages, des morceaux de ciel, des scènes de la vie quotidienne : la vie réinventée en une sorte de joyeuse farandole pleine de ruptures de formes et de syncopes colorées. Une peinture qui puise dans les souvenirs d'une enfance israélienne heureuse... bousculée familialement et socialement certes, mais riche d'abondantes lectures, de multiples rencontres d'images, de télescopages de cultures. Une peinture où le dynamisme a pris le pas résolument sur la difficulté d'être, où les angoisses sont sublimées en de merveilleux carnavals."
 Pierre SOUCHAUD, ARTENSIO
"Saturée de formes humaines ébauchées, stylisées mais néanmoins finement ciselées, traversée d'écritures mystérieuses et explosant en un univers polychrome aux somptueuses rutilances, la peinture d'Esti Levy a de plus un côté solennel, quas-hiératique, à la fois tempéré et magnifié par une festivité permanente." Giulio-Enrico Pisani Sept 2008

Esti-Lévy

Lieu d'exposition : Chapelle Saint Louis - Quimiac 

DEMAY Sylvie

Demay copie

Elle poursuit son voyage intérieur de toile en toile à travers une œuvre renouvelée dans laquelle demeure son écriture si personnelle.
La peinture comme langage, vecteur de la réflexion et de l'émotion intime, une « surface à rêver » dit-elle.
Telle est pour l'artiste la création.
Bien loin de se mettre à nu, elle crée une œuvre qui peut paraître énigmatique, ne se livre pas dans l'instant mais une œuvre libre et forte entre le révélé et le voilé.
Elle nécessite un regard approfondi dans un passionnant tête-à-tête entraînant le spectateur vers un retour sur lui-même.
Tout au long de ses toiles, Sylvie Demay explore son Jardin secret et offre aussi à l'autre la possibilité de se retrouver...

Subtil mélange de couleurs et de poésie.
Chaque fois qu'elle fait apparaître des personnages ou des objets sur ses toiles. Sylvie Demay écrit un poème. Sur fonds de couleurs vives et harmonieuses, elle noircit l'espace de ses mots qui lui permettent de raconter ses histoires sans pour autant vraiment se dévoiler. Le public peut faire son propre chemin devant ses toiles en admirant cet assemblage lumineux. L'artiste transmet une émotion « pour moi », dit-elle, une œuvre devient intéressante quand on ne l'explique pas.....

Demay

Lieu d'exposition : Chapelle Saint Louis - Quimiac 

CLEMA

portrait clema

Née en 1956. Elle vit et travaille à Sainte Maxime-Hauterive (28) où se trouve son atelier.
Elle peint depuis plus de vingt ans, mais l'envie de passer à l'abstrait lui est venue lorsqu'elle est allée voir à Paris l'exposition de Nicolas de Staël. Une émotion intense l'a saisie en voyant ses toile qu'elle ne connaissais qu'à travers les livres : « Pourquoi ne pas mettre sur la toile ce sentiment si fort qui m'envahissait. »
Le coup de cœur et l'émotion soulevés par le regard d'une œuvre abstraite est le résultat d'une alchimie que l'auteur d'une toile a su faire apparaître à travers les matières, les couleurs et une harmonie d'ensemble.
A la recherche d'effets de matières, de formes et de couleurs, l'artiste utilise des matériaux et des empruntes ou fragments d'objets incrustés laissant venir des volumes et des texture différentes.
La variété des effets infinie lorsque l'on y ajoute les outils utilisés tels que pinceaux, truelles, ou encore formes d'ustensiles réalisés pour un usage particulier.
Superposition de mélanges, plus ou moins lissés ou grattés, jusqu'à l'obtention d'une vibration qui permettra d'émouvoir l'œil du spectateur.

Cléma

Lieu d'exposition : Chapelle Saint Louis - Quimiac 

NEUVILLE Yvon

Neuville

Pourquoi je peins ?
De A à Z, l'alphabet ne contient que vingt-six lettres...C'est bien peu pour parler de ces impalpables essences qui construisent l'émotion.
Mon référant artistique, s'il fallait qu'il y en eut un, serait Lascaux et ses peintres.
Peintres premiers, baignant dans la pénombre dansante, assis face à ces parois chargées d'ombres et de lumières qui activaient leurs nécessaires besoins d'expressions, leur créativité, leur intelligence, leurs mystères, leurs impuissances sublimées.
Tout d'abord, comme eux, j'ai été peintre figuratif pour tenter de RE présenter le perçu.
Je fus ensuite peintre figuratif pour interpréter l'aperçu.
Aujourd'hui, d'expression non figurative, la peinture m'entraîne à la rencontre de mes arcanes émotionnels...
Longues conversations, pour ne pas dire longues conversions où la couleur et la ligne posées suggèrent la couleur et la ligne à poser.
Chaque œuvre devient alors un miroir qui présente ou qui suggère...
Une image bien sûr, mais le reflet sans fard de qui s'expose à son tain

Neuville

Lieu d'exposition : Chapelle Saint Louis - Quimiac 

MASSON Roland

roland masson

Né en 1946, c'est à l'école des Beaux-Arts de Poitiers qu'il façonne les bases de sa réflexion aux sources de l'oeuvre de grands artistes tels Brancusi et Henry Moore.

L'énergie créative se transmet par la matière, qu'elle soit de pierre, qu'elle soit de bois précieux qu'elle soit de marbre ou dans la fonte du bronze, la femme évolue avec aisance et prend ses marques dans l'espace. Les lignes, d'une grande pureté, insufflent une dynamique d'absolu dans la quête de l'équilibre entre forme et infini.
Il travaille, avec élégance et originalité, le thème du couple et de l'éternel féminin. Véritable styliste de la silhouette, l'artiste met en valeur l'équilibre des volumes, atteignant la perfection. Les courbes séductrices de ses corps témoignent d'un appel à la sensualité.

"Diplômé d'économie et de sociologie, ne se contentait plus d'enseigner. C'est ainsi qu'il s'inscrit aux beaux-arts de Poitiers en 1975, pour être aussitôt séduit par le rapport physique avec la matière.
Des lors il ne lâche plus les ciseaux, effeuillant rapidement une page de sa vie, pour se consacrer exclusivement à la sculpture.
Dès lors Masson n'aura de cesse d'épurer ses personnages, considérant que « la forme, c'est le fond qui remonte en surface ». Sans autres confidences, argumentant, « que les pages d'explications sont inutiles », en véritable styliste de la silhouette, il recherche sur le papier l'équilibre de volumes, dessinant sans répit ses modèles, pour flirter avec la perfection. Il suffit d'observer ces pièces minutieusement polies qui s'entrelacent, voluptueuses de douceur, pour être pris par un désir tactile auquel il est difficile de résister.
Cette envie de toucher, de caresser la matière, résulte certainement du même plaisir que celui de leur créateur, qui concède à entretenir un véritable rapport charnel avec ses pièces qu'il ne lasse pas de polir. Cette pureté, ce coté sensuel, est exacerbée par la torsion de ces corps, par l'agencement des masses, qui s'épanchent dans une liberté de pose séductrice. La lumière de réverbère sur la moindre protubérance pour ricocher de ses éclats de feu sur les courbes et contre-courbes, multipliant des effets de couleurs et de rythme de ses pièces, qui célèbrent de leur dépouillement la réalité symbolique et universelle de la forme." ....Thierry Sznytka
Il participe à de nombreuses expositions collectives et personnelles.
Achats publics : Assemblée Nationale, Conseil Général des Deux-Sèvres, Conseil Régional Midi-Pyrénées, Mairie de Bressuire, Mairie de Toulouse, Direction Départementale de la Jeunesse et Sports (79).

 

Masson-r

Lieu d'exposition : Chapelle Sainte Anne - La Baule-Escoublac

Vous êtes ici :